mercredi 4 juin 2008

Une française de plus vient d’être prise en otage.

Prise en otage ... par la France bienpensante !

Voilà une femme, humiliée à l’aune d’us et coutumes d’un autre temps, qui a bénéficié d’une compassion compréhensible d’une magistrate ‘éclairée’ qui a voulu abréger son parcours judiciaire et qui se retrouve à la Une de la Presse Nationale.
Otage certainement, et probablement meurtrie à vie par la soif d’expression médiatique des défenseurs d’une cause gagnée d’avance et ne nécessitant pas débat.

Aucun commentaire: