mercredi 23 mai 2007

Martin Hirsch : Couac ou Liberté d’expression ?

Au vu de l’absence de réaction de l’Elysée, il s’agit bien de Liberté d’expression.

Même mieux, Mr Hirsch a été reçu dans les 24H par Mme Bachelot, Ministre de la Santé, seule concernée par la question des franchises dans les soins médicaux, franchises qui avaient fait l’objet de la déclaration publique de Mr Hirsch.

C’est très bien … de la part de notre Président et de son équipe !

A mes yeux c’est très ‘moyen’ du coté de Mr Hirsch.

Il eût été plus élégant de sa part d’en parler préalablement avec Mme Bachelot, qui, par ailleurs, a su le rassurer dans l’instant.

Cela nous aurait évité des commentaires peu flatteurs dans la Presse.

De plus, Mr Hirsch est au courant, je suppose, qu’il fait partie d’un gouvernement dit de droite, qui a été élu pour mettre en application le programme présidentiel de Mr Sarkozy; en aucun cas ce gouvernement, avec sa dose d’ouverture, ne peut être en charge de la mise en application du ‘pacte présidentiel’ de Mme Royal.

Alors OUI il y aura sans doute quelques décisions qui iront à l’opposé de ses convictions.
Mais que Mr Hirsch se concentre sur la mission qui lui a été confiée, qu’il a acceptée. Et qu’il nous fasse grâce de ses états d’âme au quotidien.

Sinon il se trouvera bien quelqu’un pour lui rappeler qu’ « un ministre, il se tait ou bien il démissionne ! »

Allez Mr Hirsch, tout le monde compte sur vous ! Profitez de l’occasion qui vous est donnée de mettre en application, au moins partiellement, vos propres convictions.

Au travail, et ne regardez pas trop le jardin du voisin.

MERCI.

3 commentaires:

christophe a dit…

Certes, Martin Hirsch conserve sa liberté d'expression mais reconnaissons qu'il s'est ravisé rapidement sans qu'aucun texte ne soit sorti sur ses mesures concernant les franchises de soins.

Les plus démunis seront exonérés ? C'est la moindre des choses dans une société qui se doit sur ses questions comme la santé d'être avant tout solidaire, suffit de voir le regard des anglais, des américains sur leur propre système de santé
Seulement, je pense que l'optimisme de Martin Hirsch risque d'être contredit par les faits, suffit de voir comment les médecins ont mis pour certains de la mauvaise volonté à la prise des patients CMU allant jusqu' à les refuser

vous et moi sommes des gens que je définis comme "entre deux classes" ni ceux d'en haut, ni ceux d'en bas, et les mesures comme les franchises péseront sur nous car c'est la grande masse qui doit payer

car ce que l'on ne dit pas pour l'instant c'est que les dépenses de santé ont à nouveau déraper depuis le début de l'année ... vous entenderz parler prochainement

eric_m_ump a dit…

Bonsoir Christophe,

Je vous comprends.
Depuis longtemps, trop longtemps, ce sont les classes moyennes qui tirent la charrue!

Et quand plus de 50% de nos concitoyens sont éxonérés de toute obligation citoyenne cela devient insupportable, économiquement et politiquement!

Alors que faire?

La solution est simple : on augmente les minima sociaux à due concurrence mais dès demain tout le monde paie l'impôt et entre autre la franchise des soins médicaux.

Il est impératif que tout un chacun soit rendu responsable.

eric_m_ump a dit…

Re-,

Votre réflexion sur la CMU!
Voilà un autre problème franco-français : les seuils ou les mises en boite!

Certain a même dit que l'on était riche à 4000 € par mois!

Absurde!

La CMU ne devrait pas exister!
Mais je ne suis pas sûr que cela plairait plus aux médecins ou aux patients car probablement ce qui est en cause ce sont les dépassements d'honoraires! Vaste question!

Pour la santé ou pour tout autre chose la matérialisation de tout type de 'seuil' est parfaitement anti démocratique!

Certes je suis libéral!
Mais cela vaut pour les deux extrémités!
Tout Français a le droit d'être respecté pour ce qu'il est: un être humain avec ses qualités et ses défauts. Mais sans oublier les devoirs correspondants.